couv_goute_cadre_bd« Goûte ça et épouse-moi », c’était il y a quelques années, du temps où vous cherchiez à appâter votre homme avec des petits plats douillets, histoire de lui prouver que la vie avec vous serait comme un grand voyage dans un océan de chocolat sur un radeau de caramel mou… L’astuce a fonctionné : vous avez construit ensemble votre palais de beurre frais et vous êtes devenue Dame Tartine.

Seulement voilà, à force de porter des culottes en nougat, des gilets de chocolat, des bas de caramel et des souliers de miel, votre cher et tendre a fini par ne plus rentrer dans son jean. Ce que la chanson ne raconte pas, c’est le régime brocolis bouilli qui attendait le prince charmant dans le dernier couplet !

Partons donc des postulats suivants :
1/ Votre homme est gourmand et ça se voit.
2/ Vous l’aimez, avec ou sans brioche, mais plutôt sans.
3/ C’est plutôt vous qui faites la cuisine à la maison.
Du moins le soir et le week-end, car, le midi, monsieur se débrouille comme un grand pour acheter un sandwich aux rillettes, commander une pizza au bureau ou manger une saucisse-frites au bistro avec ses collègues. Ben quoi ?

tanablog42

Ce livre vous propose un défi : sensibiliser votre jules à un projet de régime (on n’a pas dit : « Lui faire perdre quelques kilos, promis juré. ») sans qu’il ait pour autant à se plaindre d’une féminisation outrancière de ce terrain si intime, son assiette.

tanablog58Pas question, donc, de remplacer ses spaghettis bolo par une écume de fenouil ou de l’envoyer au boulot avec une petite courgette marinée en guise de sandwich : ça ne marchera pas ! Les femmes, du moins certaines, sont capables de grignoter un sushi et deux feuilles de salade pour se croire rassasiées. Les hommes, non.

tanablog59Pourquoi ce n'est pas un livre de régime ?
Parce que je ne suis pas diététicienne. Tout ce que je sais, c'est qu'il faut quand même manger à sa faim, diversifié, sain, avec beaucoup de fruits et de légumes parce que c'est bon pour la santé, en limitant le gras et le sucre. Du bon sens, non  ?

A partir de là, j'ai essayé de trouver des idées de plats un peu inventives et faciles, cuisinées par les femmes (avec des petites déco, parce que les filles, elles aiment bien ça) et pour les hommes (donc qui tiennent au corps, quand même).

Le plan du livre

1. A glisser dans sa boîte à lunch :
des plats froids pour le midi, à lui préparer à l'avance, parce que c'est bien la peine de vous décarcasser le soir à lui faire des plats diététiques si c'est pour qu'il s'enfile des kébab-frites avec ses collègues.

2. Plats chauds en amoureux :
pour le soir et le week-end.

3. Desserts light :
avec des fruits dans tous, sauf dans le coulant au chocolat, parce que bon…

4. Snacks salés et sucrés :
pour grignoter quand même – le moins possible d'accord – mais sans trop se ruiner la santé.

Des exemples

Comment faire un pâté végétal maison ? Bien moins gras que le pâté tout court, plein de protéines végétales et facile à glisser dans un sandwich. Ici, avec petites pousses germées et jus tomate-fraise-basilic.

1sandwiche_lentilles

Du poulet cuit entier au diable (avec herbes, tomates et ail) mais sans la peau : moins de gras, la saveur rentre mieux dans la chair et la cuisson à l'étouffée dans la terre cuite garantit le moelleux. Inratable, avec tous les avantages de la "slow food" (on laisse mijoter sans rien faire et même sans surveiller l'heure, puisque ça reste chaud sans brûler).

2poulet_tomate

Une terrine de pois chiches garnie de haricots verts en sauce bolognaise : ça ressemble à un gâteau (on la fait dans un moule à cake), mais il n'y a pas de pâte. Et puis les haricots verts en coupe, c'est joli…

2terrine_poischiche

Les pâtes au poivron à la crème d'ail. L'astuce consiste à faire cuire au four une tête d'ail entière, en papillote, dans du papier d'aluminium, en même temps que les poivrons. Il suffit ensuite d'entamer les gousses et de presser : il en sort de l'ail en crème, tout doux, quasiment sucré, qui peut servir de sauce à plusieurs plats. Car les pâtes, en soi, ne font pas grossir, tant qu'on ne les arrose pas d'une sauce aux quatre fromages…

1pates_poivrons

Deux interprétations du crumble… sans beurre, sans farine et sans sucre !
• Le premier est salé : une fausse brandade anisée réalisée avec une purée de chou-fleur fortement parfumée à l'estragon. Pour faire le crumble, on préserve des sommités florales de chou-fleur crues, qui restent bien croquantes après passage au gril.
• Le deuxième est sucré : on utilise des pop-corn (cuits à sec, sans huile : ça marche très bien) en guise de couche croustillante par-dessus une compote pomme-fruits rouges et on nappe de miel.

tanablog60

Soupe choco-réglisse aux fraises fraîches et aux pépites de cacao. Le Zan est tellement puissant qu'il suffit d'en diluer très peu pour parfumer une casserole de lait. L'astuce, pour limiter le chocolat, c'est de le rendre bien visible et bien perceptible en bouche, en faisant fondre seulement quelques carrés de chocolat aux fèves de cacao et de dessiner des formes à la surface de la soupe. Comme l'œil enregistre qu'il y a du chocolat, les papilles valident… même si la quantité est finalement très réduite.

3soupe_reglisse_fraise

tanablog61Voilà : pour chaque plat, j'ai essayé de glisser une petite astuce "light", que chacun pourra interpréter en transformant la recette à sa façon. Pour avoir un aperçu des recettes, je vous invite à regarder le diaporama, en cliquant sur la couverture en haut à droite de cet écran, dans la colonne rouge.

Bon appétit !