portrait_RV_2006maiJ'ai créé cette collection en 2004, alors que je travaillais déjà dans l'édition depuis plusieurs années, après avoir fait des études de lettres, mais sans connaissances particulières en matière culinaire. Juste une attirance pour le champ infini des possibles qu'ouvrait la cuisine, au même titre que d'autres "loisirs créatifs", puisque c'est ainsi qu'on les appelle. J'ai toujours remarqué qu'on entretenait dans ce domaine, chez les amateurs, un certain complexe d'infériorité : les photos des magazines sont tellement belles qu'elles donnent envie de suivre la recette pas et à pas pour tenter de faire aussi bien. Or, quand on s'y colle, on se rend compte que le résultat est loin de l'objectif : le plat ne présente pas aussi bien, ça retombe, les couleurs sont fanées, ça n'a pas la même allure. Pourquoi ? "Parce que je suis nul(le) en cuisine." C'est comme les plantes qui crèvent quelques semaines après leur achat : "Je n'ai pas la main verte."

Il me semble qu'on peut trouver d'autres explications. A commencer par ces jolies photos de magazine ou de "beau livre", justement. Parce qu'on vous ne le dira jamais, mais la plupart des plats que vous voyez sur ces pages glacées sont tout bonnement immangeables en l'état !

La déco que vous avez faite sur votre velouté tombe au fond ? Normal : la soupe de la photo a été gélifiée, même une pièce de monnaie pourrait y flotter ! Votre poulet grillé n'a jamais l'air aussi croustillant ? C'est que vous ne l'avez pas cuit en cinq minutes au chalumeau ! (Mais le vôtre a l'avantage d'être cuit à l'intérieur, au moins.) Jamais vos boules de glace ne sont aussi élégantes ? C'est vrai, mais sachez que celles qu'on imprime sont en fait des boules de ciment coloré. Eh oui, pour résister aux feux des projecteurs ! Et je vous passe le vernis en bombe, les colorants non-alimentaires et autres accessoires secrets. Le métier de styliste alimentaire est passionnant… mais il se rapproche de celui de prestidigitateur.

Dans cette collection, j'ai voulu prendre le contrepied de ce qui se pratique habituellement. D'abord, les auteurs ne sont jamais des chefs : pas question d'utiliser de la poudre de tartre, un surgélateur ou du sirop de glucose que vous ne trouverez jamais dans le commerce (ou alors exceptionnellement, pour jouer à faire "chef", parce qu'on aime bien jouer). Et pourtant, j'ai une grande admiration pour les chefs, mais il existe déjà tant de livre signés par eux (et tant mieux !), qu'il fallait bien trouver un autre créneau.

Les auteurs de cette collection sont des amateurs passionnés de cuisine… et qui ne se prennent pas pour des chefs. Ils cuisinent au quotidien, pour eux, pour leur famille, et ils ont envie de partager leurs petites trouvailles, sans prétendre être des cordons-bleus. Je leur demande de cuisiner la totalité des plats du livre, je me rends chez eux et, la plupart du temps, c'est moi qui réalise les photos, sur une petite semaine, en lumière naturelle, en me débrouillant avec la vaisselle qu'il y a sur place ou avec celle que je peux apporter dans un sac. Et ensuite, on mange tout ! Puis, la plupart du temps, je fais moi-même la mise en pages des livres, afin de suivre au plus près les indications de l'auteur. Ça a l'air tout bête, mais ce sont les seuls livres de cuisine qui sont faits ainsi !

Si vous ne réussissez pas à faire une recette de l'un de ces livres, c'est que soit vous avez loupé une étape dans le mode opératoire, soit  nous avons fait une erreur à l'impression. Et c'est possible ! C'est pourquoi l'adresse e-mail perso de l'auteur est toujours indiquée à la dernière page, à côté de sa photo, afin que vous puissiez vous entretenir avec lui de problèmes culinaires éventuels.

Quant à moi, bien que je suive toujours cette collection de près (je reçois des propositions de manuscrit presque toutes les semaines…), je m'occupe d'une autre collection qui me tient à cœur, celle des Petits livres à offrir, dont que je vous invite à visiter le site en cliquant ici.

Si vous êtes amateur de cuisine et que vous avez envie d'être publié dans la collection, envoyez-moi un projet contenant :
- une idée de titre dans l'esprit de la collection,
- la description du concept éditorial, rédigée en quelques paragraphes,
- un courrier qui vous présente et raconte votre rapport à la cuisine et à l'écriture,
- un sommaire provisoire contenant une liste de recettes,
- une page d'exemple, rédigée dans l'esprit des pages recettes de la collection.
Même si nous recevons beaucoup de propositions et que nos programmes sont souvent bouclés un an à l'avance au moins, tous les dossiers sont examinés et je réponds bien sûr à tout le monde.